Les artistes

Emmanuel Verjans,  est né en 1975 dans la province de Liège en Belgique.

Très jeune, il se passionne pour  l’infographie, le multimédia, la musique et les jeux vidéo.
Dans les années 90, il découvre les premiers outils numériques et commence à travailler sur les programmes de traitement d’image.
Ces outils lui permettent de s’initier à la 3D et de réaliser ses premières créations pour la réalisation de  jeux vidéo.
L’imagerie de synthèse et l’infographie lui permettent de composer des images pour ses créations 3D interactives.
L’image devient matières et textures permettant de créer de l’herbe ou de l’eau comme une illusion plus vraie que nature.

Il réalise un travail remarqué et primé sur l’image d’une toile de Paul Delvaux,  « Solitude » dans  lequel un élément important de sa marque de fabrique apparaît clairement : Montrer une image comme il est impossible de la voir.
Dans ce travail, on peut voyager dans le tableau mais  aussi voir ce qu’il y a derrière le peintre au moment où il fait ce tableau.
20 ans de travail sur les univers virtuels et sur la 3D lui donne un regard particulier qu’il décide de transposer à la photographie à partir de 2008.

La photographie apporte un nouvel élément à son travail. Le travail de texture se fait dorénavant à partir d’éléments photographiques, ce qui augment le réalisme de ses compositions.
Le spectateur voyage au sein d’un espace recomposé à partir d’un espace décomposé…

Créer en utilisant les éléments déstructurés d’une structure existante dans un espace réel devient un caractère fondamental de sa démarche artistique.
L’objectif étant de casser les codes de la vision, d’élargir l’angle du regard et de lui donner une autre dimension.
Son travail peut être considéré comme du diorama photographique.
Il enchaîne très vite une série de travaux et fait connaissance de Yves Martin qui organise des rencontres professionnelles pour les secteurs artistique et culturel.
Il s’investit dans ces rencontres et devient le photographe attitré de l’événement mensuel « Les Mercredis des Oreilles Vertes » pour lequel il a réalisé les photos de plus de 600 artistes qui y ont présenté leur travail de 2009 à ce jour.

Lors de la reconstitution du Bicentenaire de la Bataille de Waterloo il est engagé comme photographe par l’un des prestigieux mécènes associé à la reconstruction de la ferme d’Hougoumont.
Il profite de ce moment privilégié pour réaliser une multitude de clichés de la reconstitution.

Vincent Cochain découvre la photographie en 2009. Tout en étant amateur, il se passionne de plus en plus pour la photographie. En 2013, il entre dans un club photos à Namur, (Imagique.be), ce qui lui permettra de découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles techniques.

En participant aux reconstitutions du Bicentenaire, il rencontre Emmanuel Verjans sur le champ de bataille de Ligny. Après avoir échangé quelques mots, le déclic se fait, et ils décident de travailler ensemble lors de la reconstitution de la Bataille de Waterloo.

Le fruit de cette rencontre est à découvrir dans cette exposition créée à partir des milliers de clichés qu’ils ont pris lors des grandes reconstitutions du Bicentenaire en 2015.

 

Eugénia Calado, portugaise d’origine, née en Angola, s’installe à Bruxelles en 2006.

Depuis 1993 elle a une activité artistique dans les domaines de l’éclairage pour le théâtre, la danse et la musique, au Portugal, en Espagne, en France, Angleterre, Autriche et Brésil.

Dans le domaine de l’éclairage, elle a étudié, entre autres, avec Robert Ornbo qu’elle considère comme sa référence  la plus importante. Elle a travaillé aussi avec Steve Paxton, Vera Mantero, Boris Charmatz.

Depuis 2013, elle travaille comme éclairagiste des Mercredis des Oreilles Verts et dans d’autres projets.

En 2016, elle a aussi conçu l’éclairage du Musée du Capitalisme à Bruxelles.

Elle est également plasticienne. Elle a réalisé et exposé des installations de livre d’artiste, de son, de photographie et de matières diverses.

En 2010, elle a obtenu, la plus grande distinction de l’Académie des Arts de Molenbeek Saint Jean, attribué par le Jury de la Communauté Française de Belgique.

Elle a étudié la théologie, la philosophie de la culture, le théâtre, l’art dans l’espace public, Vidéo Installation, Livre d’Artiste, Installation et  le Son.

Actuellement, elle fréquente le Master d’Arts du Spectacle à l’UCL et travaille comme Art Consultant à la Mission pour l’emploi des Artistes.