Présentation

A l’occasion du bicentenaire de la Bataille de Waterloo, Emmanuel Verjans, assisté de Vincent Cochain a réalisé une série de photos lors de la reconstitution de la bataille.
A partir de ces photographies de grande qualité, Emmanuel Verjans a recréé dix panoramas de taille hors normes pour illustrer ce moment historique.
Ce travail est une interprétation artistique d’un moment d’histoire qui n’a pas la prétention de représenter la vérité historique.
Chaque panorama est constitué d’une multitude de photos retravaillées et assemblées avec un programme de traitement d’image pour devenir des tableaux hyperréalistes de l’affrontement.
Emmanuel Verjans a travaillé ces images comme un diorama photographique.
Ce travail est présenté dans une scénographie pensée comme une installation réalisée par Eugénia Calado.

Les panoramas sont imprimés par Jean-Jacques Micheli en ChromaLuxe®, un support de très grande qualité, dans des dimensions allant de 9,90m sur 1,88m pour le plus grand et de 6,40m sur 1,60m pour le plus petit.

Démarche artistique

Ce travail a plusieurs niveaux de lecture.

Le spectateur revit les grands moments de cette bataille et suit le Chemin de la Mémoire qui l’amène « Au Cœur de l’Enfer », point final symbolisé par une installation faisant référence à l’absence de sépultures pour des centaines de soldats morts et reposant sur les lieux, symbolisée par un linceul posé  à même le sol et sur lequel est déposé la terre du champ de bataille. Le Chemin de la Mémoire va enrichir le visiteur avec des informations didactiques pour comprendre les compositions inspirées et qui donnent l'illusion de moments historiques de la Bataille.

C’est un travail de représentation d’une fiction mise en scène par le travail des reconstitueurs qui rejouent ces batailles et recréent des moments d’histoire pour s’approcher d’une réalité qui ne sera jamais celle de ce qu’ont pu vivre ces femmes et ses hommes lors de ces épopées.

Un point particulier de cette exposition est la réalisation d’un tableau représentant la Ferme-Château d’Hougoumont tel qu’elle aurait pu être vue avant qu’elle soit détruite durant la bataille. Ce lieu  dont il ne restait que des ruines a été reconstruit partiellement à l’occasion du bicentenaire. Le corps de ferme a retrouvé ses formes d’origine mais la partie château qui a été rasée durant la bataille n’a pu être reconstruite.  Dans ce tableau, tout est reconstitué… ce qui nous amène au dernier niveau de lecture qui est une fiction dans la fiction puisque les images recomposées dans ces panoramas n’ont jamais existées tel quel mais ont été créées de toutes pièces et montrent ce que personne n’a jamais vu.

Le panorama du Champ de Bataille titré « Le Champ des Héros » est l’œuvre majeure de cette exposition. Il est à l’origine de tout le travail de composition qui en a découlé. On y voit la représentation du champ de bataille lors de la reconstitution. Elle est  recréée à partir de 1.225 photos réparties dans 9. 152 calques de composition qui ont pour effet de multiplier par quatre le nombre de belligérants, portant à 24.000 le nombre de personnes présentes dans l’image.

Cette image de deux mètres de haut sur dix mètres de large offre une vue de près de sept kilomètres dans sa largeur et de cinq kilomètres dans sa profondeur.

Cette exposition est dédiée à toutes les personnes qui s’investissent dans les reconstitutions historiques afin d’honorer la mémoire de tous ces soldats tombés au champ d’honneur et de transmettre ce moment d’histoire aux générations futures (6.200 reconstitueurs en 2015 à l’occasion du Bicentenaire).